Association Montagne Labarthe


AccueilSorties en montagneComptes-rendusAnnée 2009 • Port de Barroude, Camino de las Pardas - Bielsa

Randonnée - 12 septembre 2009

Port de Barroude, Camino de las Pardas - Bielsa

rédigé par Yves Moy

Nous étions trois, Caroline, Claude et Yves pour aller au Port et au refuge de Barroude et traverser le lendemain le Cirque de Barrosa et les Mines de Liena.

 Au fond de la vallée d’Aure, nous passons à Aragnouet (devant la chapelle des Templiers) puis traversons le tunnel de Bielsa pour nous arrêter à l’Hospital de Parzan, départ du Cirque de Barrosa.
 Au bord du confortable chemin nous trouvons des cèpes de pin, dédaignés par les Espagnols et nous observons des fleurs : Aconit Napel (bleues) mais aussi des Aconit Tue-Loup (jaunes) bien plus rares. Ce sont des plantes très toxiques qui étaient utilisées pour faire des poisons et également en médecine.
 Une heure après le départ nous atteignons la cabane de Barrosa, au sol de béton nu mais avec une cheminée. C’est l’heure du casse-croûte, avant de commencer à grimper vers le col.
 Pour rester dans la tradition, nous avons passé le Port de Barroude dans la brume. Nous sommes arrivés au refuge à 16h, une demi-heure avant la pluie. On occupe le temps en lisant et commentant les documents sur le Cirque de Barrosa.

 Belle matinée le dimanche. Après une remontée d’une grosse demi-heure au Port de Barroude, nous passons versant espagnol pour prendre le chemin des mines. Nous avons constaté des dégradations sur les aménagements de ce "Camino de las Pardas" : Le câble avant le Dôme a perdu quatre broches sur huit.
 Le parcours se fera sans autre problème. Le chemin n’est escarpé qu’à certains endroits et c’est l’esprit tranquille que l’on admire "l’accident géologique" de la nappe de charriage qui a amené une triple couche de roches de l’ère Primaire par-dessus un socle de granit : ampélite du Silurien, calcaire du Dévonien et schistes du Carbonifère constituent les pics de la Munia et de la Robiñera sous lesquels nous passons. Après le col d’Espluca Ruego, nous traversons les pentes de la vallée de Chisagues au-dessus des mines Robert pour atteindre les mines Luisa : On y extrayait à 2450m d’altitude du plomb argentifère, du fluor et aussi du fer. Le câble qui descendait les bennes existe encore (celui qui passait le Port de Héchempy pour aller en France a été démonté).

 A cause des risques d’orages annoncés, nous sommes allé relativement vite : trois heures et demie pour traverser le cirque, une heure du col d’Espluca Ruego aux mines Luisa et deux heures de descente. Le temps devenait menaçant vers midi, mais s’est stabilisé et nous avons pu prendre le temps de manger et redescendre tranquilles sans craindre de nous faire rincer. On a même ramassé quelques champignons et lu les panneaux explicatifs au voisinage de la laverie qui se trouvait à l’Hospital de Parzan (on venait de longer un moment une galerie couverte et un canalet qui amenaient l’eau pour la centrale électrique et les divers usages). Arrêt peu après le tunnel de Bielsa du côté français pour acheter du fromage de brebis à la bergerie.

 Ce furent deux journées d’émerveillement devant les splendeurs de la géologie et les restes de l’activité des hommes en montagne.

info portfolio

Refuge de Barroude Départ de la traversée Camino de las Pardas Mines Robert Port de Barroude Lacs de Barroude
Voir la sortie

Siret : 498 618 750 00018 - APE : 9312Z - Activités de clubs de sports
On voit mieux ce site avec le navigateur Firefox |Nous écrire | |Plan du site | SPIP